THD Performance Accompagner votre réussite !

Prélèvement à la source : un coût de collecte porté à 75% par les TPE

4 mai 2018

Repoussé au 1er janvier 2019, le prélèvement à la source inquiète bon nombre d’entreprises.

Ces dernières dénoncent, notamment, le coût financier que cela implique pour elles. Une crainte appuyée par une étude d’impact commandée par le Sénat.

Collecter l’impôt sur les revenus de leurs salariés n’est pas du gout des patrons d’entreprises. L’U2P comme la CPME dénoncent depuis déjà plusieurs mois les conséquences négatives de cette réforme pour les entreprises et notamment les plus petites. Parmi elles, les coûts financiers. Un rapport de l’inspection des finances de septembre 2017, estime que la charge pour les entreprises pourrait être comprise entre 310 et 420 M€ (plus de 70 % de cette charge étant liée à la valorisation monétaire du temps de travail interne aux entreprises). Mais un coût qui devrait être réduit “par la mobilisation forte des pouvoirs publics (dispositif d’assistance aux collecteurs dans le déploiement, plan de communication auprès des contribuables…), étant précisé que le coût de la réforme pour l’État est évalué à 140 M€”, ajoute par ailleurs la mission.
Mais, l’étude d’impact du prélèvement à la source, menée par le Cabinet TAJ à la demande de la Délégation aux entreprises du Sénat, est moins optimiste. Pire, “les résultats confirment le bien-fondé des inquiétudes exprimées sur le terrain par les chefs d’entreprise“, a souligné la députée Elisabeth Lamure lors de la présentation de l’étude le 28 juin dernier. Et pour cause, les auteurs de l’étude estiment estime le coût de la mise en œuvre de la mesure de l’ordre de 1,2 milliard d’euros et à 100 millions d’euros pour les entreprises…
En savoir plus ICI.
Source www.bati-actu.com