THD Performance Accompagner votre réussite !

Les travailleurs indépendants doivent (toujours) s'affilier à la Sécurité sociale !

12 juin 2018

La Sécurité sociale pour les indépendants invite les travailleurs non salariés qui ne sont pas inscrits auprès de ses services à régulariser leur situation.

Lorsqu'ils débutent leur activité, les travailleurs non salariés ont l'obligation de s'affilier à la Sécurité sociale des indépendants (anciennement le Régime social des indépendants) afin de bénéficier d'une protection sociale minimale. À défaut, ils sont passibles d'une amende de 15 000 € et/ou d'une peine d'emprisonnement de 6 mois. De même, le Code de la Sécurité sociale prévoit des sanctions à l'égard des personnes qui incitent les travailleurs indépendants à ne pas respecter les règles de la Sécurité sociale, et notamment à ne pas s'y affilier.

Lire la suite

Comment se financent les créateurs et repreneurs d’entreprise ?

11 juin 2018

85 % des entrepreneurs contactent Initiative France pour se financer. C’est ce qu’indique enquête présentée début juin 2018 par le réseau qui a sondé les entrepreneurs qu’il accompagne, notamment sur leurs modes de financement et leurs motivations.Le financement, un enjeu de taille -si ce n’est crucial- pour les entrepreneurs. C’est ce qui a conduit 85 % d’entre eux à contacter une plateforme Initiative France, association loi 1901 spécialisée dans le financement et l’accompagnement des entreprises, selon l’enquête1 “Entrepreneurs Initiative 2016”, dévoilée début juin 2018 à l’occasion de l’Université nationale du réseau.

Si l’étude a pour objet de mieux cerner le profil et le parcours des entrepreneurs accompagnés et de leurs entreprises ainsi que leur satisfaction vis-à-vis des services dont ils ont bénéficié, elle détaille aussi leurs sources de financement.

Lire la suite

Le e-commerce : trop cher pour les TPE ?

18 mai 2018

L'enquête TIC-TPE de 2016 n'avait pas révélé toutes ses conclusions. Ce 2 mai, l'Insee a dévoilé quelques données inédites sur les petites entreprises et le commerce électronique.

Seules 6 % des entreprises françaises de moins de 10 salariés ont effectué des ventes en ligne en 2016, selon une enquête de l'Insee dont les derniers résultats ont été publiés ce 2 mai. Un taux beaucoup plus bas que pour les sociétés plus importantes qui réalisent 17 % de leur chiffre d'affaires grâce au e-commerce. Et ce n'est que le début de ce phénomène : la proportion a crû de 5 points en 8 ans. Mais pourquoi un tel écart entre les TPE et le reste des entreprises ?

Lire la suite

IMPORTANT : La plupart des déclarations fiscales des entreprises doivent être souscrites les 3 et 18 mai 2018.

16 mai 2018

Les entreprises industrielles, commerciales, libérales ou agricoles relevant de l'impôt sur le revenu selon un régime réel doivent télétransmettre, quelle que soit la date de clôture de leur exercice, leur déclaration de résultats au plus tard le 2e jour ouvré suivant le 1er mai. Cette année, la déclaration des résultats de 2017 peut donc être déposée jusqu'au 3 mai 2018. Il en va de même pour les entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés dont l'exercice coïncide avec l'année civile.

Lire la suite

Palmarès des TPE françaises

14 mai 2018

L’indice d’activité des très petites entreprises (TPE) est en timide frémissement avec une belle hausse pour les agences immobilières mais une chute pour les tabacs, les librairies, la presse et l’électroménager. L’Observatoire de la petite entreprise, mené par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) en partenariat avec Banque Populaire, fait un tour d’horizon des “tops” et des “flops” des TPE françaises, du bilan d’activité 2017 et des premières tendances 2018.

Lire la suite

TPE : comment « revenir » sur les accords collectifs ?

7 mai 2018

Le Code du travail fixe désormais les règles permettant de réviser et de dénoncer les accords collectifs dans les entreprises comptant au plus 20 salariés.

Point clé de la réforme du Code du travail menée par le gouvernement, la négociation collective est aujourd'hui encouragée, particulièrement au sein des petites structures. En effet, dans les entreprises de moins de 11 salariés, ainsi que dans celles de 20 salariés au plus qui n'ont ni délégué syndical ni représentants élus du personnel, l'employeur a la possibilité de proposer un projet d'accord collectif à ses employés. Un accord qui s'applique dès lors qu'il est approuvé par les deux tiers du personnel de l'entreprise. Le Code du travail détermine aussi à présent les conditions dans lesquelles les accords collectifs peuvent être révisés ou dénoncés dans ces entreprises.

Lire la suite

Prélèvement à la source : un coût de collecte porté à 75% par les TPE

4 mai 2018

Repoussé au 1er janvier 2019, le prélèvement à la source inquiète bon nombre d’entreprises.

Ces dernières dénoncent, notamment, le coût financier que cela implique pour elles. Une crainte appuyée par une étude d’impact commandée par le Sénat.

Collecter l’impôt sur les revenus de leurs salariés n’est pas du gout des patrons d’entreprises. L’U2P comme la CPME dénoncent depuis déjà plusieurs mois les conséquences négatives de cette réforme pour les entreprises et notamment les plus petites. Parmi elles, les coûts financiers. Un rapport de l’inspection des finances de septembre 2017, estime que la charge pour les entreprises pourrait être comprise entre 310 et 420 M€ (plus de 70 % de cette charge étant liée à la valorisation monétaire du temps de travail interne aux entreprises). Mais un coût qui devrait être réduit “par la mobilisation forte des pouvoirs publics (dispositif d’assistance aux collecteurs dans le déploiement, plan de communication auprès des contribuables…), étant précisé que le coût de la réforme pour l’État est évalué à 140 M€”, ajoute par ailleurs la mission.
Mais, l’étude d’impact du prélèvement à la source, menée par le Cabinet TAJ à la demande de la Délégation aux entreprises du Sénat, est moins optimiste. Pire, “les résultats confirment le bien-fondé des inquiétudes exprimées sur le terrain par les chefs d’entreprise“, a souligné la députée Elisabeth Lamure lors de la présentation de l’étude le 28 juin dernier. Et pour cause, les auteurs de l’étude estiment estime le coût de la mise en œuvre de la mesure de l’ordre de 1,2 milliard d’euros et à 100 millions d’euros pour les entreprises…
En savoir plus ICI.
Source www.bati-actu.com

Lire la suite

Les travailleurs indépendants doivent s'affilier à la Sécu !

3 mai 2018

La Sécurité sociale pour les indépendants invite les travailleurs non salariés qui ne sont pas inscrits auprès de ses services à régulariser leur situation.

Lorsqu’ils débutent leur activité, les travailleurs non salariés ont l’obligation de s’affilier à la Sécurité sociale des indépendants (anciennement le Régime social des indépendants) afin de bénéficier d’une protection sociale minimale. À défaut, ils sont passibles d’une amende de 15 000 € et/ou d’une peine d’emprisonnement de 6 mois. De même, le Code de la Sécurité sociale prévoit des sanctions à l’égard des personnes qui incitent les travailleurs indépendants à ne pas respecter les règles de la Sécurité sociale, et notamment à ne pas s’y affilier.

Lire la suite

Quand la grève des transports désorganise les entreprises…

30 avril 2018

Comment réagir face aux retards et absences des salariés liés à la grève dans les transports en commun ?

Comme chacun le sait, en raison du profond désaccord entre le gouvernement et les salariés de la SNCF quant à la réforme du groupe ferroviaire, les syndicats ont récemment déposé un préavis de grève. Un mouvement social qui a débuté par de fortes perturbations le 3 avril et qui, selon le calendrier dévoilé sur le site Internet de la SNCF, devrait s’étendre jusqu’au 28 juin à raison de 2 jours de grève suivis de 3 jours travaillés. De quoi perturber le bon fonctionnement des entreprises…
En effet, il est fort probable que la diminution, voire l’interruption du trafic ferroviaire, ne permette pas aux salariés d’embaucher à l’heure prévue ou même de se rendre jusqu’aux portes de l’entreprise. Alors comment gérer ces retards et absences et quelles solutions mettre en place pour éviter la désorganisation de l’entreprise ?

Lire la suite

5 conseils pour choisir une caisse enregistreuse

27 avril 2018

Une vieille caisse enregistreuse avec son bruit caractéristique possède un charme indéniable, malheureusement elle manque d’efficacité, c’est pourquoi il est préférable de se tourner vers des modèles plus modernes. Application pour tablette ? Logiciel pour ordinateur ? Caisse numérique, alphanumérique ou terminal de point de vente ? En achat ? En location ?

Lire la suite

OC’EXPORT : Se développer à l'international, c'est possible !

26 avril 2018

OC’EXPORT

Le réseau des Chambres de Métiers et de l'Artisanat d'Occitanie accompagne les entreprises artisanales dans leurs démarches à l'export.

en savoir plus ICI

Lire la suite

Dépôt des déclarations fiscales professionnelles

25 avril 2018

La plupart des déclarations fiscales des entreprises doivent être souscrites les 3 et 18 mai 2018.

Les entreprises industrielles, commerciales, libérales ou agricoles relevant de l'impôt sur le revenu selon un régime réel doivent télétransmettre, quelle que soit la date de clôture de leur exercice, leur déclaration de résultats au plus tard le 2e jour ouvré suivant le 1er mai. Cette année, la déclaration des résultats de 2017 peut donc être déposée jusqu'au 3 mai 2018. Il en va de même pour les entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés dont l'exercice coïncide avec l'année civile.

Lire la suite