THD Performance Accompagner votre réussite !

Le e-commerce : trop cher pour les TPE ?

18 mai 2018

L'enquête TIC-TPE de 2016 n'avait pas révélé toutes ses conclusions. Ce 2 mai, l'Insee a dévoilé quelques données inédites sur les petites entreprises et le commerce électronique.

Seules 6 % des entreprises françaises de moins de 10 salariés ont effectué des ventes en ligne en 2016, selon une enquête de l'Insee dont les derniers résultats ont été publiés ce 2 mai. Un taux beaucoup plus bas que pour les sociétés plus importantes qui réalisent 17 % de leur chiffre d'affaires grâce au e-commerce. Et ce n'est que le début de ce phénomène : la proportion a crû de 5 points en 8 ans. Mais pourquoi un tel écart entre les TPE et le reste des entreprises ?

Un coût de mise en place trop important

Des frais de mise en place trop élevés par rapport aux bénéfices espérés ou réalisés sont évoqués par un quart des sociétés qui ne vendent pas sur internet. Un fait que reconnaissent 18 % des e-commerçants. Les TPE qui se sont lancées malgré tout dans l'aventure de la vente en ligne en subissent les conséquences : 20 % rencontrent des difficultés de gestion des paiements, contre 11 % des grandes sociétés de plus de 250 salariés. Au contraire, les difficultés liées au cadre juridique et à la logistique sont plus homogènes entre les différentes tailles d'entreprises, notamment avec la mise en place du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) qui impose les mêmes obligations à toutes les entreprises.

La situation évolue toutefois positivement depuis quelques années. Comme évoqué plus haut, 24 % des entreprises estiment que la mise en place d'une boutique de e-commerce est trop onéreuse contre 29 % trois ans auparavant. 21 % estiment, quant à elles, que les soucis de logistique sont un frein au e-commerce contre 25 % en 2012. Mais il reste encore une entrave majeure à la généralisation du e-commerce : depuis 3 ans, la moitié des entreprises pensent que leurs produits sont inadaptés à la vente sur le net.

Mobile avant tout !

Pour tenter de combler ces soucis de trésorerie, les e-commerçants n'ont qu'une solution : accroître leur visibilité sur le net. Cette conquête des internautes passe par une forte présence sur les réseaux sociaux : 61 % des entreprises qui vendent sur le web postent régulièrement contre 31 % des commerces physiques.

Autre nécessité pour les e-commerçants : créer une application pour mobile. Là encore, les chiffres évoluent dans le bon sens. En 2016, les PME, ETI et grands groupes sont 17 % à avoir un site ou une application compatible aux smartphones, soit 6 points de plus qu'en 2014. Pour l'instant, les sociétés restent plus nombreuses à acheter sur internet plutôt qu'à vendre, selon l'Insee. Mais cette situation s'inversera sans aucun doute avec le temps pour les grandes comme les plus petites structures.

source: www.netpme.fr