THD Performance Accompagner votre réussite !

Barème 2018 des frais kilométriques

13 février 2018

Les dépenses relatives à l’utilisation d’une automobile, d’un vélomoteur, d’un scooteur ou d’une moto peuvent être évaluées par l’application d’un barème kilométrique.

Les barèmes kilométriques applicables en 2018 sont publiés au Bulletin officiel des Finances publiques-Impôts (Bofip) du 24 janvier 2018. Les montants 2018 sont identiques à ceux de 2017.

Le barème kilométrique pour un véhicule

Les frais de déplacement concernent le transport du domicile au lieu de travail, les déplacements professionnels pendant les heures de travail, le déménagement ou la double résidence.

Le barème est calculé en fonction de la puissance du véhicule et du nombre de kilomètres parcourus. Il intègre la dépréciation du véhicule, les frais de réparation et d'entretien, les dépenses de pneumatiques, la consommation de carburant et les primes d'assurances.

Barème kilométrique applicable aux voitures (en euros)
Puissance administrative (en CV) Distance (d) jusqu’à 5 000 km Distance (d) de 5 001 km à 20 000 km Distance (d) au-delà de 20 000 km
3 CV et moins d x 0,41 (d x 0,245) + 824 d x 0,286
4 CV d x 0,493 (d x 0,277) + 1 082 d x 0,332
5 CV d x 0,543 (d x 0,305) + 1 188 d x 0,364
6 CV d x 0,568 (d x 0,32) + 1 244 d x 0,382
7 CV et plus d x 0,595 (d x 0,337) + 1 288 d x 0,401

Il est possible également ajouter les intérêts d’emprunt en cas d’achat à crédit, les frais de péages et les frais de stationnement. L’administration pourra vérifier les déclarations des salariés en contrôlant notamment les factures d’entretien et de réparation où figure le kilométrage.

L’utilisation du barème kilométrique ne dispense pas d’apporter les justifications à l’administration fiscale.

Source : www.economie.gouv.fr