THD Performance Accompagner votre réussite !

Peut-on être associé et salarié d'une EURL ?

25 mars 2019

Pour pouvoir revendiquer la qualité de salarié, il faut pouvoir établir l'existence d'un réel lien de subordination avec son employeur.
À l'instar du dirigeant (associé minoritaire ou non associé) de SARL, l'associé d'une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) peut avoir intérêt à être également salarié de sa société. En effet, le statut social de salarié est bien plus favorable que celui de « simple » associé. La question s'est donc posée de savoir s'il pouvait valablement cumuler ces deux statuts.

Lire la suite

Financement de la formation professionnelle : de nouvelles échéances !

18 mars 2019

Le calendrier de financement de la formation professionnelle a été précisé pour la période 2019 – 2020.

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a instauré, à compter du 1er janvier 2019, une « contribution unique à la formation professionnelle et à l'alternance », composée de deux régimes de financement distincts correspondant aux actuelles participation-formation continue (rebaptisée « contribution à la formation professionnelle ») et taxe d'apprentissage.
Un changement qui s'accompagne également de nouvelles modalités de collecte pour les différentes contributions à la formation professionnelle. Un décret vient d'en préciser les contours pour la période transitoire 2019-2020 (v. tableau récapitulatif).

Lire la suite

Fiscalité trop lourde, pénurie de candidats… ces sujets qui inquiètent les petits patrons

15 mars 2019

Une enquête du syndicat national des indépendants, à laquelle 4000 dirigeants de TPE ont participé, dresse un panorama des freins à l’activité économique des petits patrons.

Quels sujets préoccupent les petits patrons, et que proposent ces derniers? De nombreuses consultations ont récemment été organisées par des syndicats dans le sillage du grand débat national. Mardi, le syndicat des indépendants (SDI), qui compte 25.000 adhérents (dirigeants d’entreprise, artisans, commerçants, professions libérales…), a dévoilé les attentes des dirigeants des très petites entreprises (TPE). Au total, 4000 dirigeants de TPE (structures comptant de 0 à 19 salariés) ont répondu à cette enquête.

Lire la suite

Cash-back : les informations à afficher dans son commerce

14 mars 2019

Pour pouvoir pratiquer le cash-back, les commerçants doivent afficher 4 types d'informations à destination de leurs clients.

Encore peu répandu en France car autorisé seulement depuis août dernier, le cash-back désigne la possibilité, pour un particulier uniquement, de retirer du liquide lors d'un achat par carte bancaire auprès des commerçants qui acceptent de le pratiquer. Ainsi, le client qui achète un produit valant 15 € pourra payer 20 € par carte afin que le commerçant lui rende 5 € en monnaie (pour un cash-back gratuit).
Fin décembre, un décret a limité à 60 € le montant qu'un commerçant est autorisé à « rendre ». Et récemment, un arrêté a rendu publiques les informations que les professionnels souhaitant délivrer ce service doivent afficher à destination de la clientèle de façon visible et lisible « dans le point de vente, à proximité des terminaux de paiement ou du lieu d'encaissement » et sur leur site Internet (s'ils y mentionnent qu'ils pratiquent le cash-back) :
– la liste des instruments de paiement acceptés ou refusés (sachant que le cash-back n'est pas autorisé en cas de paiement par chèque, notamment) ;
– le montant minimal d'achat requis pour un cash-back, qui est de 1 € ;
– le montant maximal pouvant être remis au client, qui est, lui, de 60 € ;
– l'indication du caractère gratuit ou payant du cash-back et, le cas échéant, les frais et commissions perçus, toutes taxes comprises (TTC).

Encore peu répandu en France car autorisé seulement depuis août dernier, le cash-back désigne la possibilité, pour un particulier uniquement, de retirer du liquide lors d'un achat par carte bancaire auprès des commerçants qui acceptent de le pratiquer. Ainsi, le client qui achète un produit valant 15 € pourra payer 20 € par carte afin que le commerçant lui rende 5 € en monnaie (pour un cash-back gratuit).

Lire la suite

TVA sur l'essence : quel montant pouvez-vous déduire en 2019 ?

12 mars 2019

Les entreprises peuvent récupérer 40 % de la TVA sur l'essence utilisée dans leurs véhicules en 2019.

Auparavant, les entreprises ne pouvaient pas déduire la TVA sur l'essence, quel que soit le véhicule dans lequel elle était utilisée. En revanche, à partir de 2017, une déduction a été autorisée, à hauteur de 10 %, pour les voitures particulières, puis, en 2018, à hauteur de 20 %, pour tous les véhicules (voiture particulière ou utilitaire).

Lire la suite

Loi PACTE 2019 : le conjoint de l'exploitant sera d'office couvert par un statut …

11 mars 2019

L'octroi par défaut du statut de conjoint salarié à tous les conjoints d'exploitant non déclarés, prévu par le projet de loi PACTE 2019, est une révolution. Quoiqu'il advienne au sein du couple, le conjoint de l'exploitant sera de facto reconnu et protégé.

Lire la suite

40 % : c’est le pourcentage de créatrices d’entreprises individuelles en 2018 !

8 mars 2019

40%

des entreprises individuelles ont été créées par des femmes en 2018. 

Le 8 mars, c’est la journée de la femme, bravo à toutes les entrepreneuses !

Lire la suite

L'étude de marché, un outil indispensable pour piloter son entreprise !

4 mars 2019

 L'étude de marché si elle apparaît comme une évidence lors de la création d'entreprise, est souvent délaissée dès que l'entreprise s'envole vers la croissance. Quand l'entreprise stagne ou que des évolutions dans l'environnement notables s'imposent, alors l'étude de marché avec ses indicateurs permet de rebondir et de trouver de nouvelles pistes. Quelques conseils pour qu'elle soit performante.

Le monde change, votre business aussi

S'il est possible d'établir des prévisions, une innovation ou une nouvelle réglementation peut conduire votre entreprise sur un chemin périlleux ou sur un développement inespéré. Il suffit ainsi qu'un concurrent avec des idées nouvelles entre sur votre marché ou a contrario que les clients se prennent subitement d'intérêt pour votre produit, et toutes les prévisions de l'étude de marché sont caduques. Tout au long de la vie de votre entreprise, l'étude de marché doit vous servir de guide et de capacité à vous remettre en question ainsi que votre entreprise.

Lire la suite

Travailler toujours dans l'urgence, le credo de l'entrepreneur ?

1 mars 2019

Urgence quand tu me tiens, tu ne me lâche pas… Confronté en permanence à la gestion de l'urgence, l'entrepreneur s'habitue à vivre avec elle. Mais comment faire pour qu'elles ne vous conduisent pas au burn out ou sur le chemin des erreurs fatales et des prises de décisions que vous regretteriez.

Lire la suite

Une majorité de TPE/PME boudent les avocats !

25 février 2019

Pour répondre à leurs besoins en matière de gestion juridique et administrative, les TPE/PME se tournent occasionnellement vers un avocat et préfèrent consulter un expert-comptable selon une étude réalisée par OpinionWay pour Captain Contrat.

tpe pme avocats

Pour répondre à leurs besoins, les TPE/PME s'orientent très majoritairement vers leur expert-comptable (68%), loin devant un avocat (30%) ou un collaborateur interne (18%). Dans 20% des cas, les dirigeants recherchent également des réponses sur internet. Telle est l’un des conclusions de l’étude réalisée par OpinionWay pour Captain Contrat, sur le vécu des patrons de TPE/PME.
Quand on demande pourquoi aux patrons de TPE/PME, ils répondent en majorité que la dépense est trop chère pour leur entreprise (55%). Ensuite viennent : la longueur de la procédure (47%), la crainte de ne pas maîtriser les coûts (43 %), les difficultés à identifier le bon avocat (43 %), voire la méconnaissance du moindre avocat (30 %).
Les grosses PME de plus de 150 collaborateurs, qui font le plus régulièrement appel à des avocats, pointent néanmoins elles aussi massivement les tarifs trop élevés (42%), les délais trop longs (36%) et la difficulté pour trouver le bon avocat pouvant répondre à leur problématique (23%).

Lire la suite

Comment dissoudre correctement une société ?

21 février 2019

Arrêter une activité exercée sous forme de société commerciale suppose de prendre des décisions juridiques. Soit l’entrepreneur décide de mettre en sommeil la société, soit il la dissout pour arrêter définitivement l’exercice de sa profession sous cette forme.

La mise en sommeil requiert uniquement une assemblée générale extraordinaire ; sans que la société soit dissoute, elle est réputée inactive. La radiation de la structure juridique est plus radicale (disparition de la personne morale).

Lire la suite

TPE/PME : nouvelles mesures pour favoriser l’épargne salariale !

18 février 2019

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Muriel Pénicaud, ministre du Travail, ont instauré depuis le 1er janvier 2019 la suppression du forfait social pour les entreprises de moins de 250 salariés sur les sommes versées au titre de l'intéressement, ainsi que pour les entreprises de moins de 50 salariés sur l'ensemble des sommes versées au titre de la participation.

Lire la suite